Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Parcours nokill

dscf0446.jpg

Le parcours nokill de la SEILLE a été raccourci de 800 mètres suite aux actions menés par l’AAPPMA  La Truite de la Haute SEILLE auprès des propriétaires riverains de SAINT GERMAIN LES ARLAY qui ont signé un droit de pêche  avec elle. Cette AAPPMA s’abroge le droit de décider de la gestion de La Gaule Lédonienne et s’approprie un parcours de pêche d’une manière malhonnète. Les pêcheurs de l’ouverture massacreront donc les quelques belles truites que nous y avons préservés pendant un an. C’est inadmissible, de telles pratiques ne sont pas tolérables. Mais nous ne changerons pas de politique pour autant, au contraire, c’est en se battant contre ces pratiques rétrogrades que nous avancerons. Nos rivières sont en danger, je parle de la LOUE, de l’AIN et du DOUBS qui ont été gravement touchées par la pollution, mais que dire de tous nos petits cours d’eau morts depuis longtemps ou en passe de l’être? La SEILLE n’est pas à l’abri, arrêtons de tout prélever, je ne pense pas que l’on meure de faim a ce point. Si on veux que nos cours d’eau retrouvent leur grandeur d’antan, il est temps et même plus que temps d’ouvrir les yeux et de protéger ce qui peut encore l’être. Ce que beaucoup prennent pour des restrictions sont en fait les voies de la raison. Espérons que celle ci l’emportera. En attendant, meilleurs voeux à tous et je vous souhaite une bonne année halieutique 2011.

15 Commentaires à “Parcours nokill”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Bonjour à tous,

    Il est bien triste de voir que certain n’ai pas encore compris ce que sera l’avenir de la pêche si on veut qu’il y en ait un, ceux la même qui devrait bien souvent avoir atteint l’âge de la sagesse et des vertus et qui pourtant adoptent des comportements enfantins.
    J’aurais beaucoup à dire mais je vais suivre le bon sens indiqué plus haut et ne pas polémiquer.
    Je n’arriverai pas à comprendre que c’est bien souvent les personnes qui ont connu les rivières dans leurs « meilleurs » états qui s’acharnent à leur faire du mal et à les piller, ces pêcheurs qui n’ont pas su changer avec le temps qui passe. (l’eau qui coule sous un pont n’est elle jamais la même!) Mais sont-ils assez égoïstes pour priver leurs petits-enfants du plaisir de voir un jour de la vie sous les galets. Alors bien sur, « petit con de la dernière averse, vieux con des neiges d’antan… Quand on est con, on est con » mais quand même… Un monsieur qui pêchait à coté de moi l’année dernière dans l’orain me regarde et me dit après avoir pris une truite « quoi de plus beau que de prendre une sauvage? Et moi de lui répondre « de plus beau pas grand chose, mais d’aussi beau la remettre à l’eau » je ne vais pas raconter les absurdités que j’ai entendues après, simplement à l’entendre il était impossible de remettre un poisson à l’eau et qu’il vive bien longtemps… j’espère au moins pour cet individu qu’il n’y croyait pas lui-même.
    Bien sûr il y a les pollutions, les dérèglements climatiques… qui font énormément de mal (notons qu’il y a toujours eu des oiseaux, et espérons que l’on ne viendra pas reprocher la disparition du vairon au martin-pêcheur), mais le problème de fond reste le même, c’est les consciences qu’il faut changer, je crois que c’est en partie le but de ce blog et la direction donnée par la gaule lédonienne sous l’impulsion de son président.
    Je suis un passionné de pêche et de nature et je vous apporte mon soutien et mes encouragements.
    Un dernier mot pour rappeler aux autres que l’optimisme ne tue pas…

    Amicalement

    Benoît a dit ceci

  2. Merci Monsieur « truite de la haute seille » d’avoir corrigé mes fautes d’orthographe « sans s », le ruisseau de « Jouisse » n’est pas mal non plus ainsi que A.A.P.M.A, nous avons aussi « pas raison d’être sans le de » et féfération, mais tout le monde ne fait pas partie de l’éducation nationale, n’est ce pas?

    buatois a dit ceci

  3. Bonjour Monsieur GENEVOIX, tout d’abord je veux vous assurer de mon souci de ne pas polémiquer sur la soi-disant guerre entre nos deux A.A.P.P.M.A. En effet, depuis l’annonce de la création d’un parcours no-kill sur la SEILLE en 2009, l’A.A.P.P.M.A de VOITEUR n’a cessé de harceler La GAULE LEDONIENNE par des courriers à la Fédération de Pêche, à la DDT en affichant sa volonté de faire en sorte que le parcours no-kill ne se fasse pas. En quoi cette société était elle concernée par ce projet? Mystère. En tout les cas nous n’avons jamais répondu à ces attaques justement pour ne pas entretenir de polémique et en espérant que les esprits se calmeraient. Il n’en a rien été et la situation a dérapé sur son état actuel, à savoir la perte des lots des propriétaires riverains de SAINT GERMAIN LES ARLAY. Le courrier que vous avez lu lors de l’Assemblée Générale de la Fédération disant que vous étiez l’instigateur des démarches auprès des propriétaires me surprend car au cours d’un C.A de cette même Fédération, Monsieur RAPONE a dit aux 15 personnes présentes qu’il effectuait lui-même ces démarches auprès de ces personnes. Quoiqu’il en soit, je vous rejoins sur un fait, il faut arrêter d’alimenter toute cette histoire, j’avais écris cet article début janvier à l’annonce de la réduction du parcours no-kill, depuis plus rien sinon la relance de tout ceci par Monsieur RAPONE à l’A.G de la Fédération, relance à laquelle j’ai répondu brièvement encore une fois pour ne pas alimenter cette polémique.
    Merci de m’avoir répondu nominativement, il est toujours plus plaisant de savoir à qui l’on s’adresse. Cordialement, Thierry BUATOIS

    buatois a dit ceci

  4. À M.BUATOIS et aux lecteurs de ce blog.
    La Gaule lédonienne a créé un blog en ce début d’année. Dans un article publié concernant leur parcours NO KILL, le Président BUATOIS se permet une fois de plus de porter des accusations infondées – voire diffamatoires – à l’encontre de notre AAPPMA « la Truite de la Haute Seille ». Notre Président a demandé au Président de la Fédération de faire le nécessaire afin de faire retirer ces propos. Aux dires de ce dernier, M. BUATOIS n’a aucunement l’intention de modifier son article.
    Si leur blog devient un outil de propagande afin de nous discréditer, nous pouvons nous interroger quant aux suites à donner à cette nouvelle attaque de la Gaule lédonienne, attaque qui vient encore entretenir des polémiques qui n’ont pas raison d’être.
    Quand M.BUATOIS se permet de nous donner des leçons, il oublie bien vite ses tentatives de récupération de nos lots sur Voiteur, et dernièrement sur Baume les Messieurs par l’entremise d’un parcours NO-KILL, sachant que nous l’avions proposé en 2009 lors de la création du parcours de Bréry, avec un refus de M.BUATOIS et de ses administrateurs.
    Celui-ci s’est permis en prenant le conflit entre les deux A.A.P.P.M.A comme support pour discréditer notre Président par des propos mensongers, et ce aux yeux des membres du conseil d’administration de la Féfération et des A.A.P.P.M.A.
    Qui plus est, même s’il paraît inutile de le rappeler : ce sont bien les riverains de Saint Germain qui nous ont sollicités, et non l’inverse.
    En rappel, c’est la Gaule lédonienne qui s’est accaparée les lots sur la Seille au détriment de notre société, et ce, il y a plus de trente ans, alors que celle-ci était en réciprocité avec la Haute-Seille, le parcours de la Haute-Seille allant du pont de Tortelet au fond des deux vallées.
    Pouvez-vous nous dire, M.BUATOIS, quelles sont les actions qui ont été menées sur la rivière Seille en quarante ans de gestion par la gaule Lédonienne, et par vous-même en tant que rapporteur du ‘Comité de bassin » depuis le 9 Novembre 2009 ???
    Le ruisseau « Le serein » de Lavigny à Saint Germain lès Arlay, « de Jouisse » à Nevy et les autres affluents de la Seille sur le bassin en sont un bel exemple ???
    Une question : que fait une association de Lons-le-Saunier sur la Seille, la Brenne ou l’Ain ? veut-elle supplanter et remplacer la Fédération de Pêche en s’appropriant des lots sur les secteurs des autres A.A.P.P.MA du Jura.
    Copie pour info aux A.A.P.M.A du Bassin et communes concernées par la Haute Seille.
    Merci M.BUATOIS pour cet outil de travail.
    A lire ci-dessous l’article publié sur le blog (les fautes d’orthographes corrigées !).
    Posté par bloggauleledonienne le 12 jan 2011 à 09:49 | Dans : Non classé
    Le parcours no kill de la SEILLE a été raccourci de 800 mètres suite aux actions menées par l’AAPPMA La Truite de la Haute-SEILLE auprès des propriétaires riverains de SAINT GERMAIN LES ARLAY qui ont signé un droit de pêche avec elle. Cette AAPPMA s’abroge le droit de décider de la gestion de La Gaule Lédonienne et s’approprie un parcours de pêche d’une manière malhonnête. Les pêcheurs de l’ouverture massacreront donc les quelques belles truites que nous y avons préservées pendant un an. C’est inadmissible, de telles pratiques ne sont pas tolérables. Mais nous ne changerons pas de politique pour autant, au contraire, c’est en se battant contre ces pratiques rétrogrades que nous avancerons. Nos rivières sont en danger, je parle de la LOUE, de l’AIN et du DOUBS qui ont été gravement touchées par la pollution, mais que dire de tous nos petits cours d’eau morts depuis longtemps ou en passe de l’être? La SEILLE n’est pas à l’abri, arrêtons de tout prélever, je ne pense pas que l’on meure de faim à ce point. Si on veut que nos cours d’eau retrouvent leur grandeur d’antan, il est temps et même plus que temps d’ouvrir les yeux et de protéger ce qui peut encore l’être. Ce que beaucoup prennent pour des restrictions sont en fait les voies de la raison. Espérons que celle ci l’emportera. En attendant, meilleurs vœux à tous et je vous souhaite une bonne année halieutique 2011.

    LA TRUITE DE LA HAUTE SEILLE a dit ceci

  5. Monsieur BUATOIS,

    Je lis sur votre blog l’entretien de la polémique avec l’ A.A.P.P.M.A de Voiteur dont je suis depuis cette année administrateur.
    Je suis personnellement avec d’autres pêcheurs de la commune à l’origine de la dissidence avec votre A.A.P.P.M.A.
    Vos pratiques autoritaires de la gestion de la rivière Seille et le Serein sur le parcours de Saint Germain lès Arlay m’ont conduit à agir avec les propriétaires de la commune pour trouver une écoute et des réponses positives à notre souci de gestion que nous allons trouver auprès de Voiteur
    Alors de grâce arrêter de polémiquer et de salir notre A.A.P.P.M.A et notre Président qui ne sont aucunement responsables de ces états de faits.

    GENEVOIX J.L.

    GENEVOIX J.L a dit ceci

  6. Merci de vos encouragements, nous en avons bien besoin. Le linéaire préservé reste encore conséquent puisqu’il couvre encore environ 2200 mètres, c’est à dire la commune de Bréry qui elle, a bien compris tout l’intéret de ce parcours.

    buatois a dit ceci

  7. Reduire un No Kill en cette période de vache maigre est franchement inadmissible ! Tout le monde sait que c’est l’un des seuls moyens de préserver sur le long terme une population de truites sauvages…

    En tout cas, gardez le courage de faire vivre vos parcours No Kill, c’est toujours un plaisir de s’y rendre !

    Juste une question : après cette réduction honteuse, quel est désormais le linéaire préservé sur la Seille ?

    Jean

    Jean a dit ceci

  8. A gros
    Je ne parle effectivement pas des pollutions sur ce blog mais ce sera le sujet d’un prochain article car il sera prochainement développé lors de l’assemblée générale du 05 février. Nous parlerons en effet largement de la pollution sur la rivière d’Ain. Les discours que tu qualifie « d’intégristes » ne sont en fait que le reflet d’un ras le bol d’un grand nombre de passionés, peut on leur en vouloir de n’être que les témoins de la disparition à petit feu de leur trésor? Toutes les agressions que subissent nos cours d’eau sont initiées par l’activité humaine à quelque échelle que ce soit, de la plus petite à la plus grande. Toutes ces agressions mises bout à bout détruisent toute vie dans nos rivières depuis le plus petit insecte jusqu’a la plus grosse truite. Doit on tout laisser faire? Nous luttons avec les moyens dont nous disposons, création de parcours no-kill, plaintes pour pollutions ou assecs pour non respect du débit réservé et répression du braconnage. Toute agression doit être punie, c’est en agissant de cette façon que nous avons une chance de sauver ce qui peut l’être. Je ne diabolise pas plus les viandards que les stations d’épurations qui sont souvent sous dimensionnées pour cause d’augmentation importante des populations, et les com-com n’ont pas forcement les moyens de les mettre aux normes. Il faudra bien pourtant qu’un jour quelqu’un mette la main à la poche pour remédier à cette situation.

    buatois a dit ceci

  9. Salut Thierry,

    bravo pour ton blog!!!
    Je suis outré par certains commentaires extrémistes sur ton blog!!!

    Rappelons premièrement que ce qui fait vivre une APPMA hormis les subventions, ce sont les pecheurs qui payent leur carte chaque année aux alentours de 80 euros…
    Alors je ne suis pas pour la diabolisation des viandards qui somme toute reste minoritaire.
    je suis étonné qu’on ne parle pas des cormorans,des hérons, de l’agriculture irresponsable(ces agriculteurs des années 90 qui tombent malades à cause des pesticides)et qui deversent actuellement des tonnes de lisiers lessivées par les pluies de printemps
    Vous ne parlez pas non plus des usines ni des stations d’epurations inneficaces
    alors ne diabolisons pas les viandards minoritaires car le pecheur est le premier temoin des pollutions et le premier acteur de l’ecologie.
    cordialemzent

    Gros a dit ceci

  10. En ce début d’année on ne peut que souhaiter que les rivières ne dérouillent pas trop.
    C’est malheureux, mais il est difficile d’avoir une note d’optimisme face aux catastrophes que nous avons pu connaitre en 2010 et dont un nouvel épisode bien triste est en train de s’écrire.
    Les manettes de gestion que possèdent les APPMA sont très limités. Il est vraiment désolant que certains démontent de telles tentatives de sauvegarde comme les parcours no-kill.
    Je crois qu’on l’a toujours dit, mais le parcours de graciation, n’est pas en soit la solution ultime, loin de là. Mais plus un constat d’echec. En arriver là pour essayer de sauvegarder le peu qu’il reste. C’est pourtant pas si diabolique!

    C’est sur que c’est plus simple de ne rien faire et de s’apitoyer sur son sort…

    Gaël a dit ceci

  11. Bonjour,
    Malheureusement, étant moi même secrétaire d’une AAPPMA et à l’origine de plusieurs parcours nokill en Côte d’Or, et d’une réactivation de nos cheptels de salmonidés à partir d’une gestion patrimoniale et / ou de géniteurs sauvages, Je peux témoigner qu’ils y a aussi des plus jeunes pêcheurs Braconniers et viandards. Je ne suis donc pas sûr que les mentalités changent si vites, compte tenu que les déversements de truites de bassines encouragé et réalisés par les fédérations de pêche et nos instances représentatives ont largement contribué et continue a contribuer à former des pêcheurs irresponsables et viandards.
    En outre ces déversements ont maintenus l’illusion que tout allait pour les meilleurs des mondes dans nos rivières et qu’elles étaient poissonneuses et en bon état.
    J’encourage et je suis moi-même à l’origine d’une action expérimentale de reconstitution de parcours poissonneux en salmonidés (parcours asséchés 3 ans de suite par l’irrigation intensive) en travaillant au plus prés de la nature et à partir de poissons de souches sauvages.La règle consiste à ne pas modifier le caractère ancestrale et sauvages des alevins (minis écloseries d ‘alevins en milieux naturel mais protégé des pertes diverses et anormales à partir de géniteurs de souches autochtones et sauvages sans nourrissage et remise en milieux naturel au stade de résorption de vésicule et nageant. cela permet d’éviter la perte de 70% à 100% de juvéniles, rencontrée normalement jusqu’à ce stade lors du fraie en rivière en fonction des aléas (crues, prédateurs, zones de fraie non fonctionnelles, état physique des milieux etc.). Si vous respecter le caractère sauvage cela marche, mais il faut y consacrer des centaines d’heures de travail bénévoles. Au bout soyez assurés de la récompense.
    Mais n’oublions pas que tant que nous n’aurons pas une réglementation qui permette réellement au truites et aux ombres d’assurer la totalité de leur cycle biologique en rivière avec des individus suffisamment mature et productifs pour devenir de bons reproducteurs (c’est à dire à partir de 4 ans minimum = environ 40cms minimum dans nos rivières calcaires, les plus gros géniteurs étant les plus productifs), nos parcours resteront bien médiocres. Les parcours nokill sont donc indispensables dans ce contexte et il faut les encourager et les préserver de la stupidité humaine.
    Ajoutons à cela une gestion actuelle des cheptels de salmonidés absurde et totalement inadapté autorisant un nombres de 6 prises par jour et par pêcheur quand ce n’est pas dix et l’on a un tableau assez précis qui explique la situation actuelle de rivières à truites pauvres en salmonidés(hormis bien entendu les cas de pollution comme la loue et bien d’autres rivières de l’hexagone) et désertés par les pêcheurs. Sauf à l’ouverture après les déversements des pauvres truites de bassines (40 tonnes en 2010 en Côte D’or et certains trouvent que ce n’est pas assez!!!!!
    Alors courage c’est vous qui êtes dans le vrai, les rivières et les pêcheurs, même si la majorité ne l’a pas compris, ont besoin de vous.
    Bien Amicalement,
    Alain

    Lomberget a dit ceci

  12. Bravo Thierry, j’espère que tu ralliera beaucoup de pêcheur respectueux de la nature et des poissons. Quand à certain mauvais coucheur faisons notre possible pour les éliminer. Halieuthiquement avec toi

    Bernard a dit ceci

  13. BON COURAGE
    Tout ce que tu fais c’est bien Thierry, ne te décourage pas, l’avenir de la pêche est entre tes mains. MERCI pour les pêcheurs.

    jolilune91 a dit ceci

  14. Oui bonne chance! la nouvelle génération arrive et les opérations menées par des gents concients du problème,vont accroître les chances de préserver notre patrimoine aquatique… il serait temps aussi que nos fédérations ouvrent les yeux et arrête de couvrir de tels comportements … marre! des cormorants à 2 pattes, les mèmes qui sont censés apprendre à nos jeunes le respect!

    christophe a dit ceci

  15. Bon courage Thierry!

    Cette génération qui crève de faim passera bientôt l’arme à gauche! C’est triste de dire ça, mais je ne vois aucune autre issue pour inverser la tendance…

    Nicolas a dit ceci


EURO SECTION News |
Nos Petites Frimousses |
Manche Assainissement Non C... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le carre madeleine
| Couleurs Latines
| Le GAEC Rotours à la terre